Communiqué

​Transport aérien régional

Philippe Couillard a une obligation de résultat

Amos, le 30 janvier 2018 – Le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron, exige des résultats tangibles de la part du premier ministre Philippe Couillard pour régler la question du coût du transport aérien régional.
 
EN BREF
 

 
« Au Québec, les coûts exorbitants du transport aérien sont un frein au développement social et économique de nos régions. Pensons, par exemple, à un enfant devant se rendre à Québec ou à Montréal avec ses parents pour recevoir des soins de santé. Ou encore aux entrepreneurs qui cherchent à élargir les activités de leur PME. Le transport aérien à coût abordable est essentiel », a insisté François Gendron
 
« Ce n’est pas normal! À l’issue du Sommet sur le transport aérien, qui se tient ce vendredi, des solutions concrètes doivent immédiatement être mises en place; c’est la responsabilité du premier ministre Philippe Couillard, c’est son devoir envers nos régions. Il faut étudier attentivement toutes les options et régler une fois pour toutes la situation », a poursuivi le député.
 
« Le gouvernement libéral, dans ce dossier, n’a pas véritablement été très actif depuis trois ans. Or, soudainement, alors que les élections s’en viennent, il veut donner l’impression de s’y intéresser. Des solutions au quasi‑monopole du transporteur Air Canada – qui agit souvent comme un mauvais citoyen corporatif quand vient le temps de desservir les régions du Québec – sont pourtant connues. Plusieurs formules peuvent être appliquées, notamment celle du prix plancher. Le Parti Québécois, lui, mettra en avant des solutions réalistes et concrètes dès la première année de son mandat. Nous devons avoir un État fort au service du développement de nos régions », a conclu François Gendron.

 
 

Partager :