Communiqué

Transport aérien régional

Les régions, grandes perdantes du tandem CAQ/PLQ

Amos, le 8 février 2018 – Le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron, s’avoue déçu du refus des députés du Parti libéral et de la Coalition Avenir Québec d’appuyer la motion du Parti Québécois en faveur du transport aérien régional.
 
 EN BREF
 
Le Parti libéral et la Coalition Avenir Québec confirment de nouveau leur peu d’intérêt pour les enjeux touchant les régions du Québec.
Le Parti libéral et la Coalition Avenir Québec refusent de dénoncer le coût des liaisons régionales au Québec, de 55 % supérieur à celui en Ontario.
Le Parti Québécois est le seul parti à proposer des solutions concrètes et immédiates en matière de transport aérien régional.
Le tandem CAQ/PLQ fait en sorte que les prix demeureront trop élevés pour les citoyens des régions, et le développement économique continuera d’en souffrir. 
 
« La grande gagnante du manque de courage de la CAQ et du PLQ, c’est Air Canada. Pour la compagnie, ce sera business as usual dans les régions du Québec, c’est-à-dire qu’elle pourra maintenir ses prix trop élevés, et que rien ne viendra menacer son quasi-monopole », a déclaré d’emblée François Gendron.
 
Le député déplore par ailleurs qu’en raison du rejet de la motion, les solutions concrètes et immédiates qu’a présentées le Parti Québécois ne seront pas retenues. « Nos propositions étaient claires : d’une part, encadrer les prix; d’autre part, empêcher Air Canada de tuer la concurrence pour conserver son quasi‑monopole. Or, les députés caquistes et libéraux ont refusé ces solutions de bons sens. Parmi celles‑ci, mentionnons l’imposition d’un prix plancher pour les dessertes régionales, impliquant un mécanisme de compensation financière. Malheureusement, les transporteurs factureront toujours 55 % de plus qu’en Ontario pour un voyage aérien, et ce, avec la complicité de François Legault et de Philippe Couillard », a‑t‑il poursuivi.
 
« Le tandem CAQ/PLQ ne s’intéresse pas vraiment aux régions du Québec et fait en sorte que les prix demeureront trop élevés pour les citoyens. Le Parti Québécois, lui, propose un État fort au service des régions, favorisera l’accès au transport aérien régional et fera baisser les prix. Les citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue peuvent compter sur l’équipe du Parti Québécois pour protéger les secteurs économique et touristique, ainsi que la vitalité de la région », a soulevé François Gendron en terminant.

 Libellé de la motion présentée le 7 février 2018

« Que l'Assemblée nationale rappelle l’importance du transport aérien régional pour l’économie des régions, le tourisme et la capacité des Québécois de se déplacer sur leur territoire;
 
Qu’elle rappelle que le transport aérien régional assure la vitalité et l’occupation dynamique du territoire;
 
Qu’elle dénonce avec force le coût 55% supérieur des liaisons aériennes régionales au Québec comparativement à l’Ontario;
 
Qu'elle reconnaisse la position dominante d'Air Canada et sa volonté d'écarter ses concurrents potentiels comme les causes principales de ce problème;
 
Qu'elle réclame du gouvernement du Québec, dès le dépôt de son prochain budget, la mise en place d'un programme de prix plancher pour les dessertes régionales, impliquant un mécanisme de compensation financière permettant d'assurer le respect du prix plancher;
 
Que ce programme soit en vigueur avant la fin du printemps, à temps pour la saison touristique estivale de 2018. »


 

Partager :