Communiqué

​Budget Leitão

« Il est temps de mettre fin à la stratégie libérale qui laisse de douloureuses séquelles » - François Gendron

Amos, le 28 mars 2018 — Avec le dépôt du budget du ministre des Finances, Carlos Leitão, on connait désormais la recette de la gouvernance libérale : deux ans d’austérité toxique suivis de deux ans de cadeaux afin de dilapider les marges de manœuvre douloureusement dégagées pour espérer se faire réélire. Une réélection des libéraux signifierait donc une autre période de coupures et de compressions que la population ne souhaite pas.
 
Cette stratégie, en plus d’alimenter le cynisme de la population, cause des torts considérables aux services publics, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé. « On aurait légitimement mérité davantage en matière d’accès à internet haute vitesse. Les technologies de l’information représentent des outils essentiels si l’on veut développer le plein potentiel des régions du Québec. L’Abitibi-Témiscamingue avait besoin d’un signal fort après tous les coups encaissés ces dernières années. On ne l’a pas », a déclaré le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron.
 
Par ailleurs, le gouvernement prétend faire de la mobilité durable une priorité dans son budget. Or, malgré toutes les pressions exercées par les acteurs du milieu, le gouvernement n’a pas de solutions prometteuses relativement au transport aérien et au transport interurbain en autocar. Ce qui est décevant, car les problèmes de mobilité ne touchent pas seulement les gens de la région métropolitaine. L’Abitibi-Témiscamingue a aussi ses propres défis.
 
« Un gouvernement du Parti Québécois mettrait un terme à la rémunération pharaonique des médecins et lutterait agressivement contre l’évasion fiscale. Nous mettrons en place des mesures qui nous permettraient, comme Québécoises et Québécois, d’enfin réaliser notre plein potentiel! », a conclu le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron.
 

Partager :